Conseil municipal du 20 juin 2018


Question orale posée par Jacques Senicourt pour le groupe «Savigny, Notre Ville»


Sur la base des quelques informations disponibles, nous savons que le projet de rénovation de
Grand Vaux serait envoyé à l’ANRU principal financeur du projet, pour examen préalable en juillet
2018 pour une validation à l’automne 2018 et une signature de convention fin 2018, début 2019 (cf.
document de présentation du dernier scénario le 18 avril 2018).
Lors de la réunion de la commission Ressources et supports du 11 juin 2018, vous avez expliqué
que l’examen préalable de juillet était « technique », (la démarche), et que la présentation définitive
plus « politique » (les conclusions) serait pour septembre 2018.


Nous ne comprenons pas bien cette distinction « technique/politique » mais nous constatons que :

  • un examen préalable du projet par l’ANRU serait mené sans intégrer les observations ou questions
    complémentaires que les Saviniens peuvent inscrire dans des registres mis à disposition à la Mairie,
    ou aux services techniques, ou encore à la maison de quartier (le mardi après-midi) jusqu’au 29 août
    2018…
  • qu’il n’est pas prévu de réponses publiques de votre part à toutes les observations et questions des
    Saviniens sur ce projet…
  • que le projet ne serait pas présenté et débattu en Conseil municipal : le prochain conseil étant
    programmé pour fin septembre 2018 ;
  • que la maison du projet n’est toujours pas ouverte ;
  • que l’idée du bus équipé pour permettre aux Saviniens de s’informer, déposer questions et
    observations semble avoir été abandonnée ;
  • que nous ignorons le nombre de logements sociaux qui seront reconstruits ;
  • l’absence d’une charte du relogement, pourtant obligatoire avant toute adoption d’un projet
    ANRU.

Ce projet, avec entre autres, quelques 500 logements supplémentaires à Grand Vaux accompagnés
d’une profonde mutation sociologique de ses habitants va bouleverser ce quartier et va générer pour
la Ville de Savigny-sur-Orge d’importantes conséquences pour les dix ans qui viennent, en
particulier financières : investissements importants à prévoir pour le pôle « services publics »,
accroissement des capacités d’accueil de nos écoles, etc...


Or, jusqu’ici la concertation et le débat ont été pour le moins limités pour un projet qui va
restructurer non seulement Grand Vaux, mais toute notre commune.


En conséquence, nous vous demandons :

  • l’organisation, dès début septembre, de réunions dans le quartier de Grand Vaux mais aussi au
    niveau de la Ville avec pour sujets, avant tout examen par l’ANRU :
  • la présentation du projet qui serait remis à l’ANRU
  • des débats pour intégrer au projet des demandes des habitants du quartier et des Saviniens
    via les registres de consultation ouverts jusqu’au 29/08 ;
    • la clarification de la position de la Ville et du bailleur social, dans la demande à l’ANRU, du
      nombre de logements sociaux à reconstruire sur la base des demandes des résidents actuels et de
      l’enquête sociale.
    • l’élaboration négociée par le bailleur, les représentants des locataires et la Ville, d’une Charte du
      relogement. Nous demandons que dans cette charte soit bien précisé:
  • une priorité de relogement, dès maintenant, dans les logements sociaux actuels et futurs de
    Savigny (avec un quota réservé au relogement Grand Vaux) pour les habitants dont les
    appartements vont être démolis, ce qui nécessite des accords avec tous les bailleurs sociaux
    qui investissent actuellement sur Savigny ;
  • une priorité au retour à Savigny dans les meilleurs délais pour les personnes qui devront
    « accepter » d’être relogées hors de la commune dans un premier temps mais qui souhaitent
    y revenir ;
  • nous redemandons la constitution d’une commission municipale spécifique pour le suivi de la
    rénovation de Grand Vaux et nous demandons que le Conseil municipal débatte au fond de ce
    projet. Nous n’accepterons pas d’être uniquement consultés, pour la forme, sur la seule convention
    ANRU/Ville fin 2018/début 2019.

D’avance, nous vous remercions M. le Maire de vos réponses, que nous espérons positives.


Les élus du groupe «Savigny, Notre Ville»


Pierre Guyard, Jean-Marc Defrémont, Lydia Bernet, Jacques Senicourt, Michèle Plottu-Grossain,
Bruno Guillaumot.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir